Sur les panneaux d’affichage officiel de toutes les mairies de France, dans toute la presse quotidienne ou hebdomadaire des centaines de photos d’enfants perdus pendant l’exode furent publiées en juillet. Pendant des mois les services publics et les organisations privées feront de leur mieux pour rassembler les familles dispersées. Mais bien des parents attendront en vain des nouvelles de leurs enfants engloutis dans le flot des fuyards sous les attaques de la Luftwaffe.

111. – Hubert Arrondel, 7 ans, blond, yeux bleus, perdu dans le bombardement à La Chapelle-d’Angillon (Cher), le 18 juin, était avec sa mère, disparue également.


110 – René Néel, 11 ans, blond, yeux bleus,perdu dans le bombardement à La Chapelle-d’Angillon (Cher), le 18 juin, était accompagné de sa tante, disparue également.

116. – Marcel Lignée, 17 ans, taille 1m.73, cheveux châtain, yeux gris, vêtu d’une culotte de golf verte carreaux noirs et bordeaux, blouson avec fermeture éclair beige-vert. A disparu à La Chapelle-d’Angillon (Cher), le 18 juin 1940, au cours du bombardement.

Marcel Lignée
Né le 8 avril 1923
Victime Innocente
Tué le 18 juin 1940

Marcel Lignée a été inhumé le 21 juin 1940 dans la fosse commune puis exhumé entre le 19 et  24 mai 1941 et inhumé au cimetière national tombe 11 place 4. Reconnu par ses parents Mr et Mme Lignée Paris. Exhumé entre le 16 et 17 février 1949 pour sa famille.

A cause de la barbarie des hommes ces enfants n’ont pas eu le droit de vivre. Un devoir de mémoire m’oblige.

Fiche Mémorial Gen web

Victimes civiles du bombardement du 18 juin 1940 à La Chapelle-d’Angillon – Cimetière

Rédigé par

Christian Genete

Receveur P.T.T. à l'ancienne école de fille. "M. Christian Genete, s'est penché avec le souci et l'efficacité d'un historien, car il voulait savoir comment était mort, ce 18 juin 1940 à La Chapelle-d'Angillon, l'un de ses oncles."