• Inscription au bal folklorique berrichon – Samedi 6 avril 2024 à La Chapelle-d’Angillon
    Bourrée berrichonne Inscription obligatoire La salle des fêtes ne peut contenir plus de 120 personnes. Vous comprendrez que pour des questions d’organisation, votre inscription ne peut être qu’obligatoire.
  • Carnet Berriauds – Chapitre 1 – Marcel va s’louer. Berriauds !
    Blogs en sciences humaines et sociales https://berriauds.hypotheses.org Ce carnet servira de support de communication aux activités du Club Berriaud du village d’Oizon (Berry Nord) En parler berriaud, j’pourins bin, berlaiser un bon moument. (En parler berrichon, nous pourrions bien discuter un bon moment.) À propos Bien que moins connu que le breton, le parler berrichon, …
  • Les coiffes traditionnelles berrichonnes – La carrée de La Châtre
    Cette coiffe de fête est un luxe. Elle représente un symbole ainsi qu’une marque d’identité. La coiffe, rangée à l’abri de la lumière dans le livre de coiffes à feuillets bleus, ne sera jamais posée directement sur les cheveux. Elle est protégée par une Cayenne (sorte de sous-coiffe) qui la soutient et lui assure une …
  • Recette – Citrouillat berrichon
    Popote & nature Ingrédients – 1 courge du Berry moyenne – persil frais ou congelé – environ 2 cs de crème fraîche épaisse  – sel – 1 oeuf battu pour dorer la pâte Ingrédients pour 2 pâtes brisées – 400 g de farine – 250 g de beurre froid – 2 oeufs – 2 pincées …
  • Le Berry-républicain – La longue naissance de l’école primaire par André Oliva
    À l’invitation de l’association le Tourne-Livres, l’ancien professeur d’histoire, André Oliva, propose un exposé sur l’évolution de l’enseignement primaire en France, du XVIIe au XIXe siècle. Photo © Marie-Claire Raymond Publié le 13/02/2024 à 12h00 Pour André Oliva, ancien professeur d’histoire à Bourges et ancien de l’INRP (*), ce qui fait reculer l’illettrisme en France …
  • Le Berry-républicain – « Qui c’est ce tazon qui riboule d’ces calots ? » : Rencontre avec ceux qui font vivre le parler berrichon
    Publié le 18/02/2024 à 06h05 Ils sont rares, très rares, les gens d’ici à parler encore le berrichon. Nous avons rencontré quelques résistants. Les uns l’utilisent encore y compris dans leurs mails ; les autres le défendent ardemment sans le parler. D’autres encore le parlent sans le savoir, par petits bouts. Des spécialistes nous racontent …