Au cours de l’exode un grand nombre de réfugiés ayant subi le feu des bombardiers en piqué Stuka ont témoigné ainsi que certains habitants qu’il s’agissait d’avions italiens qui avaient bombardé le village (Parlant des cocardes vertes blanches rouges) alors que l’aviation italienne avait pour emblème trois haches de licteur.

Concernant cette fameuse polémique et le pourquoi de cette phobie d’avions italiens elle fera le sujet d’informations  complémentaires.

Image retrouvée sur Internet avec la légende qui n’a rien à voir avec notre sujet. 

Junker 87 à croix gammée, trouvé aussi sur Internet.

*55 – La Maladrerie – route de Presly

Rédigé par

Christian Genete

Receveur P.T.T. à l'ancienne école de fille. "M. Christian Genete, s'est penché avec le souci et l'efficacité d'un historien, car il voulait savoir comment était mort, ce 18 juin 1940 à La Chapelle-d'Angillon, l'un de ses oncles."