La nouvelle République – 21 novembre 1990

La Chapelle d’Angillon
Saint-Jacques fêté par la paroisse

Pendant le défilé en tête duquel on trouve la bannière et le reliquaire

Dimanche, la paroisse chapelloise fêtait Saint-Jacques de Saxau, son patron, selon le programme traditionnel proposé par l’association Saint-Jacques, c’est-à-dire une messe solennelle à l’église puis un pèlerinage au pied de l’effigie de Saint-Jacques réhabilitée par l’historienne Marie-Madeleine Martin, vers le fond de l’étang communale des Barres.
A l’issue de la messe, c’est en cortège derrière la bannière et le reliquaire que les fidèles fort nombreux, accompagnaient leur curé-doyen, l’abbé Didelot, jusqu’à ce lieu pour y faire leurs dévotions au saint ermite puis à la grotte renfermant sa statue au pied des murailles du château féodal qui domine la pièce d’eau.

Pour marquer cette fête patronale placée sous le signe de l’Union, comme se plut à le souligner dans son homélie le célébrant, tous les fidèles furent ensuite conviés à l’issue des cérémonies à lever le verre de l’amitié offert par la municipalité et servi à la salle des fêtes.

Rédigé par

Christian Genete

Receveur P.T.T. à l'ancienne école de fille. "M. Christian Genete, s'est penché avec le souci et l'efficacité d'un historien, car il voulait savoir comment était mort, ce 18 juin 1940 à La Chapelle-d'Angillon, l'un de ses oncles."