Mr Hubert Rafesthain m’a fait passer des avis de recherches dans les journaux d’anciens combattants. Merci à lui.

Grâce à ces annonces, Mr Marius DERRIER était adjudant au Génie divisionnaire à la 27e DIA (Division d’infanterie alpine) m’a contacté pour me dire qu’il se trouvait à La Chapelle d’Angillon le 18 juin 1940. Malheureusement Mr Derrier est décédé peu après. C’est son épouse Mme Hélène Derrier qui dans une lettre poignante m’a adressé la copie de son journal de route. Avec entre autre son témoignage sur la Chapelle d’Angillon.

Voici les lignes où il pense qu’il s’agit d’avions italiens.

Je publierai l’intégralité de son récit plus tard. Madame Derrier qui est maintenant décédée (1994) était tout à fait d’accord pour que je publie ce témoignage en l’honneur de son mari.

Geneafrance

  • Nom : DERRIER
  • Prénom : Charles Marius
  • Date de naissance: 18-03-1905
  • Commune de naissance: Saint-Pancrace
  • Date de décès: 17-02-1989
  • Commune de décès: Chambéry

Geneanet – Marius Jean Baptiste Victorin DERRIER

Musée de la résistance en ligne

Liste des victimes militaires du bombardement du 18 juin 1940 (Relevé n° 59160)

Relevé initial effectué par : Pascale FOUCHER

Soldats du 15e escadron du train morts lors du bombardement

Rédigé par

Christian Genete

Receveur P.T.T. à l'ancienne école de fille. "M. Christian Genete, s'est penché avec le souci et l'efficacité d'un historien, car il voulait savoir comment était mort, ce 18 juin 1940 à La Chapelle-d'Angillon, l'un de ses oncles."